alamanda

Citations 

variante(s): alemanda

n. f.

a. 'amande, fruit de l'amandier'

D: 1536 ⊂ LCConfrLimD 578,5 (ale‑)

b. 'fleur d'amandier'

L: NouvPGuilhC 58 = Lv 1:47a

De lat. tard. ᴀᴍᴀɴᴅᴜ̆ʟᴀ, variante de lat. ᴀᴍʏɢᴅᴀ̆ʟᴀ 'amande', avec déplacement de la syllabe finale ‑la; ce type, principalement fr., est propre à l'ouest du gallo‑rom. (cf. FEW 24:505b, commentaire).
Sur l'interprétation de a. rangé sous b., les avis s'opposent: tandis que Lv renonce à une définition et ne cite que BartschChr4 qui comprend 'amande', le FEW (cf. 24:508a n. 81 et 25:1326b) corr. cette interprétation – à la suite du DAO 311 et en accord avec le gloss. de BartschKChr – en 'almandine', faisant alors remonter a. au nom de lieu Alabanda. S'il en était ainsi, il faudrait poser une dérivation régressive à partir de → alabandina, alamandina, mais le seul indice de l'existence d'une telle formation est fourni par DC 1:157c qui cite lat. méd. alabanda 'lapis pretiosus' («breviloquens», s. v. alamandinæ). Du point de vue sémantique, a. se trouvant à la fin d'une énumération de fleurs de différents coloris, il semble moins probable que a. désigne une pierre fine (cf. aussi la note au vers de l'éd.).

alabandiṉ, alabandina, amanda, amelha, amenla

FEW 24:503a [ᴀᴍʏɢᴅᴀ̆ʟᴀ], 25:1326b [Aʟᴀʙᴀɴᴅᴀ]. DAO 311, 650; TL 1:233 [s. v. amende]; Gdf 1:215c; AND2 92b.