abausir

Citations 

variante(s): abauzir

1. v. tr. indir.

a. a. a 'appartenir à, faire partie de, se rattacher à'

T: MarcGHP 19,63 (K); MarcGHP 38,47 (R)

b. a. a 'appartenir à, convenir à'

T: PAlvBernMartiH 11,24 (A, B, C) = Rn 2:11a (s. v. abaver) = Lv 1:3b (abauzir); BernVentA 13,30; BernVentA 21,28; PVidAv 29,21 = Rn 2:11a (s. v. abaver) = Lv 1:3b (abauzir); PVidAv 17,6 (C, R; PVidA 9,6: s'abau); PCardV 13,25 (C, I, K, R, T)

L: BrevAmR5 32337 (= BernVentA 21,28); GlossIt2M 80

c. a. a 'revenir (de droit) à [qn]'

D: 1426? Chaudes‑Aigues ⊂ DAOA 3b (‑z‑)

2. v. pr.

'convenir'

T: GarBrunB 444 (G; sabua N)

Ce verbe, qui apparaît presque exclusivement à la 3e pers. sg. de l'ind. pr. abau, est enregistré par Rn sous l'inf. abaver (cf. sous 1. b.), que Sternbeck corrige en a., correction adoptée par Lv. Le FEW classe le mot parmi les matériaux d'origine incertaine. Adams 419 n. 2, en revanche, voit dans a. une recomposition à partir de → ausir 'entendre' avec le préfixe savant ab‑, qui remplacerait le préfixe lat. ᴏʙ- dans ᴏʙᴀᴜᴅɪʀᴇ 'obéir'. Si l'on accepte pour a. l'étymologie ᴏʙᴀᴜᴅɪʀᴇ (déjà proposée par Diez, cf. Sternbeck), l'évolution sémantique 'obéir [à un seigneur]' > 'appartenir [à un seigneur]' > 'appartenir' > 'convenir' serait comparable à celle qui lie all. (hören) gehorchen, gehören, sich gehören.

FEW 22/1:100b. – Sternbeck 57; Cnyrim 767.

abausidas